» Blogue » Comment réussir la remise à neuf d’un plancher de bois ?

Plus vous regardez votre sol, plus vous vous dites qu’il serait temps de rénover votre plancher de bois ? Si vous imaginez que cette tâche sera longue et fastidieuse, sachez que certaines techniques de remise à neuf d’un plancher de bois peuvent vous permettre d’obtenir le résultat désiré facilement.

Plancher abîmé : que faire ? Préparation du chantier, ponçage du parquet et choix de la finition vous permettront de rénover votre plancher de bois pour de nouveau marcher sur un sol que vous apprécierez.

Les 3 étapes d’une remise à neuf d’un plancher de bois

La rénovation d’un plancher comprend 3 étapes :

  • La préparation du chantier et du sol,
  • Le ponçage : partie délicate qu’il faut réaliser ou faire réaliser soigneusement sous peine d’abîmer irrémédiablement votre sol,
  • La finition du plancher : que vous vouliez un parquet vitrifié, huilé ou ciré, c’est à vous de choisir en fonction de vos goûts, mais aussi de la façon dont vous vivez dans la pièce.

1 – La préparation du chantier et de votre sol

Il est nécessaire de bien préparer le chantier pour que toutes les autres étapes de la réparation de plancher se déroulent de façon optimale. Le sol doit en effet être parfaitement préparé à recevoir des soins de rénovation. Avant de commencer, il faut s’assurer de vider complètement la pièce du chantier. Un nettoyage particulièrement minutieux du sol doit être réalisé afin de s’assurer qu’aucun débris ne puisse nuire au processus de ponçage.

  • Les meubles, tableaux ou encore les tapis doivent être retirés pour limiter la poussière,
  • Les clous doivent être parfaitement enfoncés et ceux dont la tête dépasse un peu doivent être enfoncés alors que les plus abîmés doivent être remplacés.
  • Le plancher de bois ne doit pas contenir de planches abîmées et endommagées. Si c’est le cas, un plancher abîmé ou endommagé doit être remplacé avant le début du processus de ponçage.  
  • Les trous peuvent être rebouchés avec du mastic à bois.
  • Les écartements entre les lames peuvent être comblés par des flipots (bois de taille adéquate pour combler les trous).

2 – Le ponçage du parquet

Lorsque le sol est prêt à recevoir le processus du ponçage à l’aide de la ponceuse et de la bordeuse il vous faut vous entraîner à manier ces outils imposants indispensables pour remettre le bois à neuf. Vous pouvez aussi faire appel à une entreprise spécialisée dans la réparation des planchers de bois pour réaliser cette étape, puis les suivantes.

La ponceuse s’utilise sur l’intégralité du sol sauf pour les bords de la pièce qui doivent être poncés à l’aide d’une bordeuse. À savoir que ces outils nécessitent une bonne technique pour être utilisés et qu’ils dégagent énormément de poussière. Le sablage vise en effet à dénuder le bois de son revêtement et de ses impuretés. Il contribue également à l’amélioration de la qualité de votre sol. Le ponçage laisse un fini lisse pour que l’étape de vitrification soit plus facile à réaliser.

Pour réduire considérablement la prolifération de poussière, vous pouvez utiliser un processus de sablage sans poussière qui évacue les molécules en suspension. Faire appel à des professionnels qui utilisent cette technique revient toujours moins cher que de changer entièrement le parquet massif que vous pouvez fortement abîmer par manque d’expérience.

3 – Le choix de la finition

Vous pouvez choisir entre 3 types de finition selon vos propres goûts :

  • La vitrification du parquet à l’aide d’un vernis spécifique;
  • L’huilage du parquet;
  • Le cirage du parquet (méthode désuète, remplacée par le huilage).

Chaque type de finition comporte ses avantages et ses inconvénients. Il est également possible de vernir votre finition de plancher pour redonner sa couleur originelle au bois ou encore pour l’adapter à votre décoration d’intérieur. Enfin, vous pouvez également peindre votre plancher, mais il est indispensable dans ce cas d’utiliser des produits spécifiques pour les sols en bois. Il faut aussi savoir que le fait de peindre son plancher est généralement un processus irréversible : la peinture s’incrustant dans les interstices du plancher, le ponçage n’est parfois pas suffisant pour en venir à bout si l’on change d’idées quelques années plus tard.

La réussite de la remise à neuf de votre plancher dépend surtout d’une bonne préparation et de l’utilisation des meilleures méthodes et outils à votre disposition. En fonction des spécificités de votre plancher, n’hésitez pas à faire appel à un spécialiste pour vous conseiller correctement et éviter les erreurs coûteuses.