» Blogue » Rénovation d’un plancher de bois franc : comment le rafraîchir ?

Votre parquet commence à être usé et à perdre de son lustre et vous souhaitez lui offrir une seconde jeunesse ? Vous pouvez confier les travaux de rénovation de votre plancher de bois à un professionnel ou choisir de les effectuer vous-mêmes. Si vous hésitez encore à vous lancer, prenez connaissance des étapes à respecter : vous pourrez ainsi décider de quelle manière vous préférez procéder.

Préparer la pièce

Avant de se lancer dans les travaux, il faut libérer tout l’espace de la pièce et enlever l’intégralité des meubles, tapis et autres objets. Puis un passage rigoureux de l’aspirateur s’impose pour retirer toutes les saletés grossières et les poussières qui se trouvent entre les planches et dans les racoins.

Nettoyer le plancher

Ensuite, le plancher doit être décontaminé de tous contaminants potentiels tels que des résidus de cire, de poli à meuble et de la graisse. On utilise alors un produit nettoyant dit de « préparation de surface pour planchers de bois et laminés » qui présente également l’avantage d’optimiser l’adhésion de couches de finition. Il suffit de verser une petite quantité de produits sur le parquet, de l’étaler uniformément avec un applicateur, de laisser agir cinq minutes puis d’aspirer les résidus avant de rincer à deux ou trois reprises.

Sabler le plancher

Comme le plancher a déjà été verni, il faut dépolir l’entièreté de la surface ou délustrer en sablant au moyen d’un papier abrasif de grain 180 à 220. Ne remplacez jamais le papier sablé par de la laine d’acier, car celle-ci laisse des particules dans le bois qui s’oxydent au contact de l’eau contenue dans le vernis.

Le sablage peut se faire soit à la main, soit à l’aide d’un bloc à sabler, mais il est préférable d’utiliser une polisseuse monodisque (qui se loue environ 25 $ la journée) ou une sableuse orbitale. Cette opération permet d’optimiser l’adhérence de la surface lors de la pose du vernis.

Après le sablage, un enlèvement complet de la poussière à l’aide d’un aspirateur puissant s’impose.

Préparer le vernis

Optez de préférence pour un vernis polyuréthane à base d’eau : en effet, contrairement aux idées reçues, les produits à base d’eau sont plus résistants que les vernis à base d’huile, résistent mieux à l’abrasion et offrent une meilleure résistance aux contaminants. En outre, ils ne dégagent aucune odeur et ne sont pas nocifs pour la santé.

Une fois le vernis préparé selon les instructions du fabricant, il peut être appliqué à l’aide de pinceaux en polyester nylon, de rouleaux à poils courts ou de tampons applicateurs. Ces derniers présentent l’avantage d’offrir une application rapide et plus lisse, sans bulles ni stries.

Appliquer la première couche

Délimitez la première zone de la pièce que vous allez traiter. Versez une flaque puis un cordon le long d’un mur dans le même sens que les planches. Imbibez généreusement le tampon applicateur puis étalez le vernis en respectant toujours le sens des lattes. Utilisez la technique du chasse-neige. Une fois que vous avez entièrement recouvert la zone, vous devez attendre environ que le vernis soit sec, un peu plus si l’air de la pièce est froid ou humide.

Passer la seconde couche

Respectez le temps d’attente indiqué par le fabricant puis poncez la surface au moyen d’un papier sablé de grain 180 à 220. Aspirez le sol et passez ensuite la seconde couche.

Il ne vous reste plus qu’à nettoyer les outils à l’eau, à poser des feutres de protection sous les meubles et à attendre 24 heures avant de les replacer.

Vernir un plancher de bois franc n’est ni dispendieux ni même compliqué. Cette opération, qui ne prend qu’une journée, permet d’apporter un véritable vent de fraîcheur à votre intérieur, et ce, pour plusieurs années.