» Blogue » Rampe d’escalier en bois : 3 astuces pour lui donner une seconde vie

Une rampe d’escalier en bois peut rapidement et facilement perdre de son éclat et être couverte de taches à cause des nombreux passages des occupants des lieux sur l’escalier. Selon son matériau, et notamment pour une rampe d’escalier en bois, il est facile de la rendre de nouveau comme neuve.

Les astuces pour redonner une seconde vie à une rampe d’escalier

  • Dépoussiérer et nettoyer régulièrement et de la bonne manière

Pour donner un nouvel éclat à votre rampe d’escalier en bois poussiéreuse et supprimer les taches persistantes, la solution la plus simple est d’effectuer des mouvements doux à l’aide d’un plumeau ou d’un chiffon microfibre doux humecté d’huile non collante. Veillez toutefois à ne pas cirer votre rampe avec excès, car la poussière aura tendance à s’agglomérer plus rapidement et n’oubliez pas tous les petits recoins où se cachent les amas de saletés.

Si votre escalier en bois est verni, n’utilisez jamais d’éponge ou de linge abrasifs, de produits en poudre ou encore de bicarbonate de soude, car cela a fortement tendance à encrasser le bois et à le rendre plus collant. Utiliser plutôt une huile non collante vendue par des professionnels qui est spécialement conçue pour le nettoyage du bois, et recommandée par les spécialistes pour prendre soin de ce matériau tout en retardant les dépôts de poussière.

  • Penser à décaper votre rampe d’escalier de temps en temps

Si la rampe de votre escalier en bois est fortement marquée par les passages ou qu’elle est tachée, il vous faudra penser à la décaper afin de la nettoyer plus en profondeur et lui redonner une nouvelle beauté. Vous pouvez notamment faire appel à des spécialistes en décapage et cirage de rampes d’escalier pour offrir un décapage durable à votre rampe comme à l’ensemble de votre escalier.

Un décapage professionnel permet d’enlever la totalité de la saleté qui se trouve sur une rampe d’escalier, pour que celle-ci retrouve esthétisme, propreté, mais aussi une surface lisse et agréable au toucher. Une rampe d’escalier sale est en effet un véritable nid à microbes qui va favoriser la propagation des virus entre les occupants d’une maison. Un décapage professionnel s’effectue à l’aide d’une sableuse à bande rotative professionnelle qui est un appareil très précis qui peut s’adapter parfaitement à toutes formes de poteaux.

  • Sabler et teindre le bois

Parce que le bois est un matériau qui a tendance à s’altérer et à perdre sa belle couleur à force des passages sur un escalier, les teintes d’une rampe d’escalier peuvent changer, se différencier et donc perdre de leur esthétisme d’antan. Il est cependant possible de remédier à cela et de lui redonner une seconde vie grâce à une technique professionnelle du sablage effectuée par des professionnels. Que votre escalier et sa rampe soient laqués, vernis ou encore huilés, sachez que le bois peut être restauré et retrouver ses jolies couleurs sans toutefois que la qualité du matériau soit altérée par cette opération. Pour cela, des professionnels utilisent des produits comme des teintures spécifiques, respectueuses de l’environnement et adaptent leur façon d’exécuter les finitions en fonction du type de bois.

Dans une résidence personnelle, vous n’êtes pas obligés de poser une rampe d’escalier, car vous n’êtes pas soumis de respecter les normes de sécurité. Cependant, des escaliers qui ne sont pas sécurisés sont des lieux de grands dangers, notamment pour les enfants ou les personnes âgées. Il est donc conseillé d’installer une rampe à 90 cm au moins de la volée de l’escalier et à au minimum un mètre du palier. Pour les barreaux, l’espace ne doit pas être supérieur à 11 cm, pour éviter les chutes des plus petits.