» Blogue » Plancher en bois sur du béton: quels sont les défis lors de l’installation?

Parce qu’un plancher en bois se doit d’être durable, son installation a une aussi grande importance que la qualité même du produit. Pour installer un plancher en bois sur du béton, il est donc important de ne pas forcément se fier aux marques que peuvent laisser l’ancien revêtement de sol, mais bien de suivre quelques indications propres au plancher en bois afin de répondre au défi de son installation, qui est peut être spécifique et complexe.

Les défis lors de l’installation d’un plancher en bois sur du béton

– Créer une surface plane et propre

– Choisir un point de départ de l’installation du plancher en bois

– Miser sur un parallélisme presque parfait

– Choisir la dimension du joint d’expansion

– Assurer l’ouverture des portes après la pose

– Obtenir un rendu final esthétique

Les conditions pour obtenir une pose de qualité

– Le taux d’humidité au sein du bâtiment où va se dérouler la pose du plancher en bois doit être compris entre 40% et 55% et doit rester relativement stable tout au long du déroulement des travaux. Pour maintenir ce niveau, il est possible d’installer un humidificateur ou un déshumidificateur.

– Une température stable et régulière sur le béton est importante afin d’optimiser la pose du parquet sur le sol. Celle-ci est idéalement à environ 20 degrés Celsius. Pour maintenir cette température, il est recommandé de chauffer la ou les pièces concernées par l’installation environ 7 jours précédents la pose.

– Les lamelles de plancher en bois doivent rester à l’abri et préférablement dans leurs boîtes jusqu’à la pose finale afin de rester à une température optimale.

– Le sous-plancher doit être vérifié, car un parquet en bois ne peut pas être posé directement sur du béton comme sur du ciment. Le sous-plancher doit en effet être lui aussi fait de bois, correctement fixé et il doit ne pas comprendre d’irrégularité.

– Le niveau de la dalle de béton doit être observé afin de vérifier que le niveau de dénivellation ne dépasse pas 0,32 centimètre sur 2 mètres. Si le niveau de dénivellation est incorrect, il est possible de remplir les zones creuses tout en vérifiant soigneusement que le remplissage est assez fort pour supporter la charge du plancher en bois par la suite.

– La propreté des lieux doit être irréprochable. Pour cela, les pièces concernées doivent être nettoyées et débarrassées de tout débris ou objet au sol comme sur les murs afin de ne pas endommager le plancher en bois avant, pendant ou après sa pose sur le béton.

– Préparez les lieux à la pose en enlevant les tapis, les plinthes, mais aussi les seuils et les quarts-de-rond. Une fois la pièce débarrassée de son ancien revêtement de sol, enlevez également les clous, les résidus de colle ou encore les agrafes de la pièce.

– Afin d’obtenir un rendu final esthétique et agréable à l’oeil, il faut utiliser plusieurs boîtes de planches de bois et les mélanger au fur et à mesure de l’installation au sol afin de créer un effet aux nuances naturelles. Il est également recommandé d’étendre les planches en bois de façon parallèle à la lumière de la pièce. Enfin, n’utilisez pas les planches ayant des défauts, car elles pourront en plus de donner un rendu moins esthétique, présenter un défaut et donc s’abîmer encore plus.

 

Pour répondre aux différents défis que présente la pose d’un plancher en bois sur du béton, il est possible de faire appel à des spécialistes des revêtements de sol en bois afin d’obtenir une installation efficace et rapide, mais aussi des finitions parfaites et durables au rendu esthétique.