» Blogue » Parquet à coller: 5 avantages et inconvénients

Tout d’abord, soyons clairs, le bois apporte une esthétique intemporelle et une touche épurée qui valorise la beauté naturelle de votre propriété. Ceci dit, si les parquets à coller sont de plus en plus populaires c’est également pour le confort et le côté convivial qu’il donne à tout intérieur. On s’est intéressé de très près à la solution du parquet à coller et on s’est posé beaucoup de questions :

Les avantages du parquet “à coller” compensent-ils ses inconvénients ? Y a-t-il des choses à savoir avant de prendre sa décision de revêtements de sol ? En bref, quels sont ses points forts et ses points faibles ? Pour vous aider, nous allons vous présenter ici ces cinq principaux points à prendre en considération pour voir plus clair dans votre futur choix de parquet en bois.

Cet article traite des avantages et des inconvénients des parquets à coller, afin que vous puissiez déterminer s’il s’agit du bon choix de revêtement de sol pour votre maison.

Quels sont les avantages et les inconvénients du parquet à coller ?

Il existe de nombreux revêtements de sol, mais en termes de rénovation, de plus en plus de personnes se tournent vers le parquet “à coller”. Pour être certain de choisir la pose de parquet la plus adaptée à vos envies ainsi qu’à vos besoins, voici un tour d’horizon des avantages et inconvénients de ce type de pose de parquet, aujourd’hui très répandue, notamment pour les parquets en bois massif.

Quel est le principe de la pose de parquet à coller ?

Cette technique répandu pour les parquets massifs et pour certains parquets contrecollés, rend le parquet particulièrement solidaire de son support et se fait de deux façons différentes mais tout aussi efficaces.

  • La première, qui est la pose collée en plein, consiste à appliquer la colle sur un support à l’aide d’une spatule crantée spécifique.
  • La seconde, la pose collée au cordon, consiste à tracer des lignes de colle spéciale sur le support grâce à un pistolet pour ensuite poser les lames de parquet une à une sur ces lignes.

Parquet à coller : Quels sont les avantages ?

Parquet à coller : Quels sont les avantages ?

  • Son meilleur atout ? C’est le prix ! Peu onéreuse, la pose d’un parquet du type “à coller” est en général moins chère que la pose d’un parquet “cloué” qui nécessite l’intervention de professionnels. Sans mentionner les matériaux à acheter.
  • Également très important pour beaucoup d’entre nous, il est compatible avec le chauffage au sol. A noter qu’il devra être installé en dessous du revêtement au moins 4 semaines avant la pose d’un parquet et ce afin de stabiliser le support. Plus adapté au chauffage au sol que le parquet flottant, les parquets à coller sont aussi plus performants. Sans oublier qu’ils présentent moins de risque de déformation des lames.
  • On peut le poser pratiquement sur n’importe quelle surface. Les parquets à coller s’appliquent sur de nombreuses sortes de supports comme le marbre, le carrelage ou encore un vieux parquet tant que celui-ci est sain et propre.
  • C’est très confortable ! La pose d’un parquet à coller offre une grande stabilité de sol ainsi qu’un bon confort. Sans impression de glissement sous les pieds ni de bruits de grincement typiques des parquets cloués.
  • La pose d’un parquet à coller est accessible pour un parquet contrecollé, mais aussi pour un parquet de bois massif entre 10 et -jusqu’à 20mm d’épaisseur.

Parquet à coller :  Quels sont les inconvénients ?

Parquet à coller :  Quels sont les inconvénients ?

  • Sa pose est plutôt facile. mais comme pour tout autre type de parquet, la surface au sol sur laquelle le parquet sera posé doit être entièrement plane et exempte de toutes saletés, ce qui implique un certain temps de préparation avant l’installation.
  • La pose des parquets à coller nécessite de respecter certaines règles strictes incontournables pour garantir une pose stable à long terme.
  • C’est aussi un inconvénient, la pose d’un parquet “à coller” est en général employable seulement pour les parquets dont l’épaisseur est comprise entre 10 et 20 millimètres ce qui limite un peu le choix du parquet à installer.
  • La pose de parquet du type “à coller” implique un temps de séchage de la colle non négligeable. Cela devra durer au moins 24 heures avant de pouvoir procéder au reste des étapes de l’installation d’un parquet comme l’étape du ponçage. D’ou la nécessité d’étaler la pose impérativement sur deux jours.
  • La pose de parquets à coller offre généralement une moins bonne isolation acoustique que ses concurrents. Ceci se compense cependant par la pose d’une couche isolante supplémentaire.

Conclusion

Les parquets à coller : Une solution innovante, peu onéreuse, solide et confortable

Bien sûr, les parquets à coller ne sont pas la solution parfaite pour tout le monde. Connaître les avantages et les inconvénients vous aidera à déterminer à juste titre s’ils conviennent le mieux à votre espace ou non.

Ce qui est sûr, c’est que ces types de revêtements de sol sont très faciles à installer et à remplacer. Il suffit d’être un peu bricoleur avec une petite connaissance préalable de l’installation de revêtements de sol et vous êtes prêt à mettre les planches en place. Ce qui vous permet d’économiser le coût de l’embauche d’un professionnel.

De plus, avec une bonne préparation et un minimum d’effort vous pouvez éliminer la plupart des inconvénients des planchers à coller. Pensez donc à bien choisir le bon matériau et une sous-couche appropriée,

Dans l’ensemble, la pose du parquet à coller nécessite une certaine expérience en pose de parquet et quelques bonnes notions en bricolage. Si vous n’êtes pas certain de tout maîtriser pour poser votre parquet à coller, mieux vaut faire appel à des professionnels. Compétents et expérimentés, ils vous garantiront un résultat optimal, durable et qualitatif. Les professionnels des planchers s’attardent entre autres sur la phase de préparation du sol qui doit être en parfait état pour accueillir un parquet. Ils feront également attention aux les éventuelles sous-couches selon vos besoins ou encore à la direction des lames de parquet, pas toujours simple à déterminer.