» CONSEILS » Pose de planchers » Pose de plancher flottant » Insonorisation de condo : quelle méthode utiliser ?

Vous êtes un habitant d’un condo ? Vous savez certainement que les bruits provenant des autres étages peuvent rapidement devenir gênants et irritants. Pour y remédier, l’insonorisation autant de vos planchers que de vos plafonds est la meilleure des options. Bien évidemment, les murs peuvent aussi aider dans la transmission des bruits, mais l’assemblage plancher/plafond semble être une meilleure alternative pour optimiser la performance acoustique. Reste à savoir quelle est la bonne méthode à adopter pour garantir l’insonorisation de votre condo. Cet article fait le point sur les différentes techniques adaptées à cet effet. Suivez-nous pour tous les détails.

Les différents types de sons qui affectent les habitants d’un condo

Les types de bruits qui sont dans la plupart du temps à l’origine des problèmes de décibels peuvent être classés en deux catégories. D’abord les sons aériens ou ambiants qui proviennent des voix, de la sonnerie du téléphone ou des autres bruits qui se propagent dans l’air à travers les planchers ou les plafonds. Le second concerne le bruit d’impact qui résulte d’un contact direct avec une surface comme les objets échappés, la course d’un enfant et autres encore.

Une remise en état du plafond pour accroître l’insonorisation de condo

D’une manière générale, l’objectif est de diviser les matériaux raccordés les uns aux autres pour améliorer l’isolation acoustique de votre demeure. Entre le revêtement de plancher, les solives, les fourrures de bois et le revêtement de plafond, tout y passe.

Pour cette première option, commencez par ôter le revêtement du plafond et les fourrures de bois fixées sur les solives. Poursuivez en insérant un isolant entre les solives du plancher en vue limiter le passage des bruits d’un étage à l’autre. Il vous faut ensuite fixer des tracés métalliques souples à entraxes de 24po sous la structure même du plancher. Puis mettez en place une double épaisseur de planches de gypse d’une dimension de 12 mm de type X. Notez que ce dernier est à visser aux profilés avec chevauchement des joints de 200 mm ou plus d’une couche à l’autre. Terminez en appliquant du fixant sur l’ensemble du plan de jonction mur/plafond entre les deux couches de gypse.

Procéder à une insonorisation du plafond en évitant de nuire à la construction

La deuxième méthode pour optimiser l’insonorisation de condo consiste à insonoriser le plafond sans pour autant avoir à le détruire. Il est plus spécialement question de renforcer l’isolation acoustique en construisant un plafond additionnel sous l’existant. Pour ce faire, il vous faut mettre en place des colombages de métal standard de 64 mm vissés sur des entraxes de 61 cm aux fourrures de bois du plafond déjà existant. Une insertion de coussins en laine de fibre de verre rose de 64 cm entre les colombages réalisés sera ensuite nécessaire. Et pour terminer, vous devez fixer une couche de planches de gypse de 12 mm au niveau des colombages. Ainsi, vous garantirez la réussite de l’insonorisation de condo.

Changement du revêtement de sol : une méthode tout aussi efficace pour insonoriser

Outre les deux types de méthode cités, le fait de changer de revêtement de plancher est également une manière sûre d’isoler les bruits provenant ou en dehors de votre demeure. Eh oui ! L’amélioration de l’isolement acoustique d’un condo passe aussi par le revêtement de plancher. Comme dans les options précédentes, l’idée est de détacher le plancher du bâtiment en installant une membrane acoustique à la structure. À savoir que la pose de la sous-couche doit se faire sans clouage ou vissage à la fondation. De quoi réduire les bruits aériens et à la fois les bruits d’impact. Pour ce, veillez à bien vous renseigner sur tout ce qui caractérise le produit convoité, l’épaisseur ainsi que la densité de la membrane. Ce sont pour ainsi dire des aspects à ne surtout pas prendre à la légère pour mener à bien vos projets. En ce qui concerne le revêtement de sol, comprenez que plus il sera faible en dureté, plus sa capacité à limiter la conduction des bruits d’impact sera moins élevée.

En somme, voilà quelques méthodes efficaces et faciles à adopter pour venir à bout des vacarmes venant d’autres étages d’un même bâtiment. Dans la mesure où vous avez du mal à supporter le niveau de décibels d’un étage à l’autre, ces correctifs vous seront d’une grande aide pour vous permettre de bénéficier de la tranquillité dont vous avez besoin.