» Guide d'achat de plancher » Guide d’achat d’un plancher laminé

Vous êtes sur le point de refaire le plancher de votre sous-sol, ou de finir une pièce suite à des rénovations majeures ? Le plancher laminé est la solution parfaite pour vous. Il s’agit d’une alternative au plancher de bois franc. Qu’il soit question de condo, bureau, sous-sol ou encore d’une maison, le plancher laminé s’avère effectivement être une excellente option lorsque le budget est assez serré. Il faut toutefois reconnaître que réussir à trouver le bon plancher laminé pour son intérieur n’est pas une mince affaire. Dans cet article, découvrez tous les facteurs à prendre en compte pour être certain d’opter pour le meilleur des planchers laminés.

 

Qu’est-ce qu’un plancher laminé ?

 

Avant toute chose, petit point sur ce qu’est vraiment un plancher laminé. Aussi appelé plancher flottant ou encore plancher stratifié, le plancher laminé est un parquet fabriqué à l’aide de quatre couches distinctes. À savoir la couche de fond, le cœur en panneaux de fibres, la couche décorative et la couche protectrice. Il est dans la plupart du temps conçu à partir de mélamine ou de panneaux de fibre HDF, la raison pour laquelle il est particulièrement durable. La finition du plancher laminé peut également imiter un bon nombre de matériaux dispendieux tels que le bois, le béton, la pierre naturelle ou la céramique. Ce qui fait qu’il peut être utilisé dans tous les styles de décor.

 

Le plancher laminé a spécialement connu une évolution importante depuis son introduction dans les années 80. En effet, si au départ il avait la forme d’un panneau qui représentait la même image de 2 à 3 planches collées avec des joints, aujourd’hui c’est tout un autre modèle ! De telle sorte que même les plus sceptiques peuvent être confondus autant par les textures, les couleurs, les dimensions que les finis riches des modèles de plancher laminé que l’on retrouve sur le marché.

 

Pourquoi choisir du plancher laminé ?

 

Beaucoup se demandent les raisons qui font du plancher flottant un produit si particulier. Pour faire simple, il s’agit d’un matériau d’ingénierie fait d’un mélange de poussière de bois et d’adhésif soumis à un traitement de chaleur et de pression intense. Particulièrement résistant, un plancher laminé est fini à base d’uréthane. Lui offrant ainsi une extrême résistance aux égratignures causées par la circulation intense, le déplacement de meubles et des chaises à roulettes de bureau. Sans compter les griffes d’animaux qui sont aussi la principale cause de l’usure des planchers.

 

Le plancher laminé se démarque également par sa facilité d’entretien. Et pour cause, les surfaces de planchers flottants se nettoient très facilement à l’aide d’une vadrouille micro-fibre humectée d’un nettoyeur conçu spécifiquement à cet effet.

 

Outre cela, il est important de souligner que le plancher laminé est facile à installer. En effet, le mécanisme d’emboîtement de ce dernier permet une installation à la fois simple et rapide sans usage de clous ni de colle. D’autant qu’une tranche manuelle, conçue spécialement pour cet usage facilite la coupe des planches. Et ce, sans bruit ni poussière !

Quel budget faut-il prévoir pour l’achat d’un plancher laminé ?

 

Le budget est le premier élément déterminant pour l’acquisition d’un plancher laminé. En fonction de vos moyens et de vos préférences, vous avez le choix sur plusieurs gammes de produits. Pour une petite idée, sachez qu’un plancher laminé d’entrée de gamme peut coûter entre 1 et 1.5 $ le pied carré, un plancher laminé de moyen à haute gamme coûte entre 1.50$ et 3.00$ le pied carré. Notez que l’entrée de gamme peut suffire si vous avez un budget plus serré, surtout si le côté esthétique ne vous pose aucun problème.

 

Pour ce qui est des planchers laminés plus haut de gamme, de résistance supérieure avec un avantage de choix en matière de fini et de couleurs, les prix peuvent aller jusqu’à 3.50$ le pied carré. Retenez que pour connaître les prix exacts en fonction du style recherché ainsi que de la surface à couvrir, l’idéal serait de visiter un magasin spécialisé dans le domaine.

 

Critères de choix d’un plancher laminé

 

Si vous avez un projet à réaliser en plancher laminé, il vous faut tenir compte de quelques critères. L’objectif étant de faire un choix éclairé et de mener à bien votre projet.

 

Le type d’imitation de bois pour un plancher laminé

 

Il existe un large choix d’imitations de bois pour un plancher laminé sur le marché. Si vous désirez donner un aspect plus conventionnel à votre plancher, les bois provenant d’arbres de type feuillus sont l’idéal. Les bois de conifère comme le sapin, eux, offrent une allure plus campagnarde. Notez que parmi les choix d’imitations les plus appréciés, il y a le chêne, le pin, l’érable, le merisier et le chêne argenté. Les plus gros budgets, quant à eux, peuvent procéder à des choix plus exotiques tels que le frêne vieilli, le vieux chêne et les autres. Dans tous les cas, tout dépend de vos goûts.

 

L’épaisseur du plancher laminé

 

Il est porté à votre attention que l’épaisseur d’un plancher flottant n’en fait absolument pas la qualité ! La preuve qu’il existe des planchers laminés de 8 mm de meilleure qualité que des 13 mm. La différence réside plutôt dans le fait qu’une planche moins épaisse permettra plus de possibilités de dimensions aussi bien en largeur qu’en longueur. Dans la mesure où le sous-plancher est égal et uniforme, toutes les épaisseurs donneront un effet de confort semblable. En revanche, si ce dernier présente des irrégularités, une planche plus épaisse produirait éventuellement un meilleur effet. Donc, avant de choisir un plancher laminé, veillez à bien considérer la bonne épaisseur pour votre revêtement.

 

La résistance à l’usure

 

L’ensemble des planchers laminés répond généralement à une norme de résistance et de durabilité. Celle-ci est plus spécialement établie selon les résultats de tests et les matériaux utilisés à la fabrication. Le code AC étant l’indicateur de résistance des planchers laminés mérite que l’on s’y attarde. D’une manière générale, plus le chiffre qui suit le code AC est élevé plus la résistance du produit est grande. Donc, veillez à bien en tenir compte lors de votre prise de décision.

 

Pour un usage résidentiel où la circulation est jugée normale, la cote AC3 est la norme de référence pour un plancher flottant. Les cotes AC4 et AC5 assureront un rendement plus élevé s’avérant plus approprié dans les contextes commerciaux, ou les endroits à plus dense circulation. Pour un plancher flottant résistant à l’usure, la côte AC4 ou AC5 est donc recommandée. En revanche, pour s’assurer d’acquérir un bon plancher laminé pour vos projets résidentiels, le mieux serait de concentrer vos recherches sur les produits offrant une cote AC3 ou plus.

 

La norme E1

 

Avant de choisir un plancher laminé, il est également essentiel de considérer la norme E1. Le fait est que les panneaux de particules utilisés dans de tels matériaux peuvent être une source de formaldéhydes, un composé très volatil classé comme étant un cancérigène. La norme E1 certifie notamment la teneur égale ou moindre à 8 mg pour 100 g, c’est la norme stricte à ce jour. Certains matériaux du même type arrivent maintenant à obtenir la norme E0, soit sans teneur en formaldéhydes, une tendance qui devrait se répercuter sous peu dans l’univers des planchers laminés. En attendant, sachez que la norme E1 est déjà un gain important et non-négligeable pour un produit bien conforme.

 

La composition du plancher laminé

 

Pour être sûr de la qualité de votre plancher laminé, il est aussi nécessaire de savoir de quoi il est formé. Le HDF ou High Density Fiberboard étant le matériau à favoriser pour le cas d’un plancher flottant. Il s’agit d’un matériau très connu et répandu qui offre une plus grande densité du produit final. Les fibres sont plus comprimées et procurent une plus grande stabilité, de même qu’un plancher laminé plus solide et plus résistant. Et ce, aussi bien à la pression qu’aux variations d’humidité.

La garantie du plancher laminé

 

C’est le prochain facteur à prendre en compte pour le choix d’un plancher flottant. Dans la majorité des cas, les garanties des planchers laminés sont variables. Elles indiquent surtout que le plancher ne décolorera pas en plus de ne pas se délaminer. Qui plus est, la garantie est souvent dégressive au fil des années d’utilisation. Aussi, il est très rare qu’un usager se rende à la durée de vie de la garantie, et ce, pour différentes raisons.

 

Pour un usage résidentiel, il vous faut impérativement avoir une garantie. Une manière de vous assurer autant de la qualité que de la résistance du plancher laminé que vous avez choisie. En règle générale, une garantie de 15 à 25 ans convient tout à fait selon le contexte.

 

Les grades

 

Les planchers flottants ou laminés sont classés selon un grade en fonction autant de la couleur du bois utilisé que de la présence de nœuds. L’imitation bois doté de plus de nœuds apporte généralement un aspect plus rustique et naturel, alors qu’un bois plus uniforme sera plus discret et simple. Pour dire que tout dépend du style que vous recherchez en plus des options disponibles. D’autant que si vous hésitez entre plusieurs finis ou couleur de plancher, vous pouvez demander des échantillons à votre détaillant. En les disposant dans la pièce où ils seront posés, vous aurez alors la possibilité de faire un meilleur choix.