» Blogue » Fabrication d’un faux limon: quelles sont les étapes à suivre?

Le faux limon d’un escalier sert à désigner un limon qui remplit principalement des fonctions esthétiques. Il est placé au-dessus ou au-dessous des marches, selon la configuration de l’escalier. Par exemple, dans une cage d’escalier où les marches sont placées contre un mur, le faux limon sera installé au-dessus des marches pour créer une jonction entre celles-ci et le mur.

 

Pour créer un beau résultat, il est très important de bien prendre le temps de faire des calculs très précis et de créer un plan visuel. Vous devez aussi décider de la hauteur et de l’épaisseur du faux limon.

Les matériaux pour fabriquer un faux limon

Le faux limon peut être fabriqué à partir de n’importe quelle essence de bois ou produit de bois (ex: contreplaqué). En général, il est préférable d’employer la même essence de bois que celle de l’escalier. Autrement, on peut aussi créer un faux limon qui emprunte la même couleur que celle du mur, ou qui fait contraste mais se marie bien au décor.

 

Il est possible de fabriquer un faux limon avec plusieurs grosses pièces de bois, ou de nombreuses petites pièces détachées. Si vous choisissez la première option, qui est la plus recommandée, il sera important que vous sélectionniez des pièces de bois qui sont assez larges pour découper la trace de la marche et créer un limon de taille uniforme. La seconde alternative implique beaucoup plus de calculs et de temps consacré à la tâche. Toutefois, pour certains types d’escaliers, vous serez obligés d’opter pour cette technique.

L’étape de la coupe

À cette étape, vous aurez besoin d’une équerre, d’un niveau et d’un gallon à mesurer pour tracer les marches sur la/les pièces de bois. Vous aurez bien sûr fait vos calculs auparavant pour vous assurer que la partie de la marche qui épousera le faux limon sera découpée dans la pièce de bois.

 

Ce calcul doit prendre en compte l’angle de l’escalier, les dimensions des marches et des contremarches, ainsi que celles des nez de marche et des girons. Pour ce faire, placez la/les pièces de bois au-dessus (ou en dessous, selon le cas) des marches. À l’aide de l’équerre et du niveau, mesurez la différence entre les différents éléments cités auparavant et le faux limon.

 

Une fois que vous avez tracé les marches sur le bois, procédez à la coupe que vous ferez à l’aide d’une scie circulaire adaptée au format des pièces de bois avec lesquelles vous travaillez. La coupe doit être faite avec précision, afin que le faux limon se glisse parfaitement sur les marches.

L’installation du faux limon

Maintenant que la coupe est terminée, la prochaine étape consiste à glisser le limon sur (ou sous) les marches. Lorsque le faux limon est bien en place, tapez légèrement et/ou utilisez des clous de finition pour fixer celui-ci au mur.

Obtenir un faux limon fait sur mesure

Dans le cas d’un escalier droit, la fabrication d’un faux limon est une opération relativement simple. Cependant, dès qu’il y a un tournant, une courbe ou toute autre irrégularité en ce qui concerne la forme, les calculs deviennent plus complexes et on finit souvent par se trouver devant un résultat peu harmonieux. Si vous avez un escalier hélicoïdal, le travail risque d’être encore plus compliqué.

 

Afin d’éviter ce genre de situation, il est préférable de faire appel à des spécialistes. Ces derniers possèdent les outils et l’expertise nécessaires pour fabriquer un faux limon d’escalier qui est adapté à la forme et à l’aspect esthétique de celui-ci.