» Blogue » Comment bien réussir un plancher franc de bois blanchi ?

Si vous avez décidé il y a quelque temps de poser un plancher en bois franc, et que maintenant il semble décoloré et déshydraté, vous pouvez le remettre à neuf. Cependant, pour effectuer ce travail, il est nécessaire d’adopter des techniques spécifiques pour rendre la surface lisse, soyeuse et surtout élégante. En référence à cela, dans les étapes suivantes de ce guide, il existe des conseils utiles sur la façon de teindre un plancher en bois franc.
 

Guide pour un plancher de bois franc blanchi

Tout d’abord, il faut se munir d’un minimum de matériel pour commencer : Laque, pinceau, papier abrasif de grade différents : 40, 50, 60, 80, 100, 120, brosse, talc, vernis, Cire de bois.
 
Le processus de teinture du bois en blanc, souvent appelé blanchissage, est un moyen simple d’éclaircir vos planchers de bois franc. Le blanchissage par teinture crée une finition blanche subtile qui laisse transparaître la beauté du grain naturel du bois, au lieu de la finition blanche opaque obtenue par une peinture simple.
 
Pour cela, préparez le plancher de bois sur lequel vous allez travailler en enlevant la finition existante à l’aide d’une ponceuse électrique. Mais avant tout, enlevez tous les meubles de la pièce, y compris les tapis. Utilisez un aspirateur pour nettoyer la poussière, la saleté et les poils d’animaux.
 
Commencez par poncer le plancher en bois avec du papier abrasif grossier. Si vous utilisez une ponceuse de plancher, vous devrez l’adapter avec du papier de verre, en veillant à ce qu’elle soit extrêmement serrée autour du tambour. D’ailleurs, le personnel du magasin de location devrait vous en parler pour éviter les erreurs.
 
Une fois que tout le parquet à teindre a été poncé, passez l’aspirateur ou bien nettoyez la poussière produite par l’abrasion avec une brosse, en insistant particulièrement sur les coins et les joints avec les murs environnants.
 
Examinez attentivement le plancher et repérez les fissures et les bosses. Remplissez-les de mastic pour bois et portez des gants en latex pendant que vous lissez le mastic avec les doigts.
 
Balayer la poussière du sol et passez l’aspirateur sur le plancher pour éliminer les traces de poussière. Utilisez une vadrouille humide pour finir de nettoyer la surface du plancher avant de continuer.
 
Il est toutefois conseillé de bien ventiler votre espace de travail. Gardez les fenêtres ouvertes, les ventilateurs en marche, et tenez les animaux domestiques et les enfants loin de la zone.
 
Mélangez bien la teinture pour bois avec un bâtonnet ou une vieille cuillère. Vous pouvez utiliser un pinceau en mousse ou bien une peau de mouton ou une moppe abeille si vous voulez faire une plus grande surface à la fois, pour appliquer une légère couche de teinture blanche sur le bois avec plus ou moins de pigments selon le niveau de blanc que vous désirez obtenir. Une fois le travail terminé, essuyez l’excédent de teinture au fur et à mesure puis laissez reposer pendant quelques minutes. Passez le pinceau dans le même sens que le grain du bois.  Si vous colorez une grande surface de bois, faites une petite section à la fois.
 
A l’aide d’un chiffon propre, mouillé de teinture, étendre et appliquer la teinture de sorte qu’elle pénètre le bois. Assurez-vous de bien le travailler dans les nœuds pour les accentuer. En allant dans le sens du grain du bois, essuyez toute teinture en excès.
 
Laissez la teinture sécher durant 24h à 48h. Si vous souhaitez un fini blanc plus opaque, répétez les étapes précédentes jusqu’à obtenir l’aspect souhaité. Laisser le plancher en bois bien sécher avant utilisation.
 
Une fois votre plancher de bois franc teint, il faut le protéger avec des couches de vernis ou des couches d’huiles translucides pour donner une meilleure protection.
 
Vous pouvez certainement trouver dans les magasins une grande variété de teintures pour des planchers en bois franc ou de teinture blanche. Vous pouvez même trouver de nouveaux scellant blanchissants qui donnent un effet scandinave au plancher de bois franc. Pour ce faire, vous pouvez choisir entre les teintures « classiques », extrêmement résistante aux taches, à l’humidité et à l’usure, beaucoup moins chères, mais également toxiques (donc, si vous décidez de les utiliser, vous devez bien ventiler les pièces). Alternativement, vous pouvez utiliser des teintures à base d’eau, certes plus chères, mais tout aussi efficaces, non toxiques et respectueuses de l’environnement.