» Blogue » Les avantages et les inconvénients de vernir un plancher

Le plancher brut possède un charme fou, mais il se tache trop facilement. Une seule solution : le protéger en le vernissant, en l’huilant ou en le cirant. Vernir un plancher offre une décoration raffinée et une finition suffisamment résistante pour bien protéger son parquet, mais présente également des désavantages. Quels sont les avantages et les inconvénients de vernir un plancher ? 

Vernir son plancher : des avantages indéniables

– La grande résistance du vernis : l’un des premiers avantages du plancher vitrifié est son extrême résistance aux agressions extérieures : il est en effet à l’épreuve des rayures et des salissures, car le vernis protège le bois pendant de nombreuses années et même jusqu’à 15 ans. La grande résistance du vernis en fait une finition parfaite pour les endroits subissant de nombreux passages comme les couloirs ou les séjours.

– Des finitions variées : bien que les planchers vernis soient jugés moins esthétiques et moins authentiques que les planchers huilés ou cirés, les produits que l’on y applique aujourd’hui offrent un large choix de teintes et donnent au parquet verni un bel aspect, qu’il soit brillant, satiné ou mat. De nos jours, on trouve même des vernis qui permettent d’obtenir une finition vieillie, patinée, cirée ou huilée.

– Un plancher facile à entretenir : le parquet verni est la finition la plus facile d’entretien. Après avoir passé le balai ou l’aspirateur, il suffit de laver le sol à la serpillière pour rendre le sol impeccable. Totalement imperméable grâce à sa fine couche de vernis transparent, le plancher vitrifié n’absorbe pas les taches et ne laisse pas pénétrer les liquides. Au fil du temps et des lavages, il est possible que le vernis perde de son éclat, mais il suffit de le lustrer tous les six mois pour lui restituer toute sa brillance.

Mais également des inconvénients

– On ne peut pas juste vernir une zone : il arrive que seuls quelques endroits bien particuliers soient vraiment abîmés, mais malheureusement, il n’est pas possible de poncer et de vernir à nouveau seulement des zones de parquet, car les raccords ne sont pas homogènes. Il n’y a alors pas d’autre choix que de traiter la pièce entière afin d’obtenir une teinte uniforme.

– Le vernis n’est pas la finition la plus esthétique : bien qu’agréable à regarder, le parquet verni ne possède pas autant de charme qu’un plancher ciré ou huilé, deux finitions qui offrent un aspect plus authentique.

– Il dégage une odeur forte : l’odeur du vernis est forte, désagréable et certains produits sont même toxiques. C’est pourquoi, lors de l’application, il est généralement indispensable de porter un masque complet et de délocaliser les résidents.

– Les vernis sont souvent nocifs : même si les résidents quittent la maison le temps des travaux, les personnes les plus sensibles peuvent ressentir des effets secondaires jusqu’à plusieurs semaines après la vitrification, car la concentration des solvants contenus dans le vernis et le niveau de toxicité de l’air diminuent au fil du temps, mais ne disparaissent pas totalement dans l’immédiat. Le vernis contamine aussi les aliments : il faut donc sortir de la maison tous les aliments non scellés sous vide avant les travaux afin d’éviter tout risque de contamination.

– Certains planchers vernis jaunissent avec le temps : les parquets vitrifiés à l’aide d’un vernis à l’huile comme le cristal peuvent jaunir au bout de plusieurs années, d’autant plus si le plancher est fortement exposé à la lumière. Il faut alors poncer le bois puis le vernir de nouveau.

Même si cela présente des inconvénients, vernir un plancher permet de le protéger efficacement des agressions extérieures pendant plusieurs années. De plus, le vernis reste encore à ce jour la meilleure solution pour les personnes qui souhaitent disposer d’un plancher facile et rapide à entretenir.