» Blogue » 3 avantages du papier abrasif pour la rénovation d’escaliers

À travers les années, les escaliers de bois d’une maison perdent de leur brillance, peuvent être amenés à grincer voire simplement à se détériorer. Comme toute autre pièce de la maison, l’escalier nécessite d’être remplacé, ou du moins rénové à une certaine fréquence. Pour se faire, le professionnel (ou l’amateur s’il est audacieux), a recours à certains outils qui lui permettront de mener à bien cette rénovation à travers les différentes étapes nécessaires. Parmi ces outils, le papier abrasif figure en haut de liste. Allié de toute rénovation sur bois, le papier abrasif présente de nombreux avantages qui en font un véritable indispensable.

Avant de passer en revue les avantages du papier abrasif, il faut savoir de quoi exactement il s’agit. Cette matière rugueuse, d’origine minérale ou synthétique est collée à un support, le papier qu’on utilise sur des surfaces sèches et lisses. Indispensable des travaux sur le bois, le papier abrasif est utilisé pour préparer les surfaces de bois avant d’y appliquer de la peinture.

Poncer la surface

Avant d’attaquer l’importante partie du travail, il est nécessaire de traiter la surface de l’escalier pour en retirer le vernis et tout reste de peinture. C’est l’étape du ponçage, ou du sablage de la surface. Pour ce faire, on utilise une ponceuse et un papier abrasif au grain assez gros ou moyen, en faisant des mouvements doux dans le sens des veines du bois. Plus le grain du papier abrasif sera gros, plus facilement les chocs et dégâts profonds seront atténués.

Poncer les angles

Pour les angles des marches, on utilise un papier abrasif de la même grosseur mais cette fois-ci, on utilise une ponceuse d’angle ou même directement à la main. En effet, pour pouvoir accéder aux recoins des marches ou entre les barrières de la rampe, on appliquera le papier abrasif du bout des doigts, ou encore en ayant recours à une cale à poncer.

Adoucir

Une fois le vernis retiré et la surface aplanie, on cherche à adoucir la surface pour finaliser l’opération. On utilise pour cette étape un papier abrasif plus fin qui agira comme un sablage de finition. Cette étape finale vient adoucir la surface et aplanir les stries laissées par le ponçage initial.

L’étape du ponçage est primordiale pour tous les travaux de rénovation, particulièrement pour des pièces importantes comme les escaliers. En effet, en assurant un sablage impeccable, c’est toutes les étapes suivantes qui se font sur une surface propre, et sans défaut. Ainsi, la pose d’un vernis ou d’une couche de peinture de couleur sera optimisée par un ponçage fait avec minutie.

Le papier abrasif, qu’il soit utilisé manuellement ou avec une machine plus sophistiquée, reste jusqu’à aujourd’hui l’outil de prédilection pour tous travaux de bois. Avant de se lancer dans des rénovations seul cependant, il sera important de demander l’avis d’un professionnel quant au choix du papier, la grosseur du grain ou encore le type d’outils et d’accessoires pour faciliter ce projet d’envergure. La difficulté étant bien entendu de trop ou de mal poncer le bois et de déséquilibrer une surface qui doit rester plane et droite, surtout quand il s’agit de marches d’escalier.